Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Institutional links

Suivez le CCHST sur:
Facebook  Twitter  PinInterest LinkedIn
Youtube  Google Plus  RSS


Qu'est-ce que la tuberculose?

La tuberculose est une maladie infectieuse causée par une bactérie appelée Mycobacterium tuberculosis. Cette bactérie entraîne généralement une infection dans les poumons, mais il arrive également que d'autres parties du corps soient atteintes, comme les reins, la colonne vertébrale et le cerveau. Si on ne traite pas la tuberculose de façon appropriée, celle-ci peut être mortelle.


Quels sont les différents types d'infection tuberculeuse?

L'infection tuberculeuse peut être désignée comme étant « latente » ou « active ».

Une infection tuberculeuse latente est observée lorsqu'une personne est infectée par la bactérie sans que la maladie ne se développe ou que des symptômes ne se manifestent. On est en présence d'une infection latente lorsque le système immunitaire de la personne infectée est en mesure de maîtriser la bactérie. La bactérie de la tuberculose peut demeurer inactive pendant des années sans causer ni maladie ni symptômes. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, environ 5 à 10 % des personnes infectées par la tuberculose (qui ne sont pas porteuses du VIH) deviendront malades ou infectieuses à un moment ou à un autre de leur vie.

Toutefois, dans certains cas, la maladie de la tuberculose peut se développer plus tard. Si le système immunitaire est affaiblit, la bactérie de la tuberculose qui était latente peut devenir active. Son activation entraîne la maladie de la tuberculose ainsi que les symptômes associés. Les personnes atteintes du VIH et d'une infection tuberculeuse sont beaucoup plus susceptibles de développer la tuberculose active.

Pour certaines personnes, la tuberculose active peut se développer quelques semaines après l'infection initiale.


Quels sont les signes et les symptômes de la tuberculose?

Parmi les signes et les symptômes de la tuberculose active figurent les suivants :      

  • une toux qui se prolonge pendant trois semaines ou plus;
  • la présence de sang ou d'expectorations avec la toux;
  • des douleurs à la poitrine;
  • une perte de poids;
  • une perte d'énergie;
  • une diminution de l'appétit;
  • de la fièvre, des frissons, des sueurs nocturnes.

Comment la tuberculose se transmet-elle?

Les personnes atteintes de la tuberculose active peuvent transmettre la bactérie par voie aérienne, en toussant ou en éternuant. La bactérie se propage alors par les gouttelettes de salive ou d'expectorations.

Lorsqu'une personne atteinte de tuberculose active tousse, éternue, parle ou crache, des gouttelettes contenant la bactérie sont projetées dans l'air et peuvent être inhalées par les personnes se trouvant à proximité. La bactérie peut se répandre à partir du foyer initial dans les poumons et atteindre d'autres parties du corps par la circulation sanguine. Seul un petit nombre de bactéries sont nécessaires pour causer une infection.

Les personnes atteintes de tuberculose latente ne peuvent pas transmettre la tuberculose, car la bactérie n'est pas présente dans leur salive ou leurs expectorations.


Comment reconnaît-on la tuberculose?

Des examens médicaux comme les tests cutanés à la tuberculline, les radiographies pulmonaires et les tests de frottis d'expectorations peuvent déterminer si une personne a été exposée à la tuberculose ou si elle en est atteinte.

Les personnes infectées par la tuberculose latente ou active présentent habituellement des réactions positives aux tests cutanés à la tuberculine et aux analyses sanguines. Seules les personnes atteintes de tuberculose active présentent des résultats positifs de culture d'expectorations ou des anomalies à la radiographie des poumons.


Peut-on traiter la tuberculose?

Il est possible de traiter la tuberculose de façon efficace en ayant recours à une combinaison de médicaments. Il importe de suivre les directives du médecin et de prendre les médicaments en suivant les recommandations à la lettre. Si vous oubliez de prendre votre médicament, ou si vous ne les prenez qu'en partie, la bactérie de la tuberculose pourrait devenir résistante aux médicaments (et développer une souche de tuberculose pharmacorésistante).


Qu'est-ce que la tuberculose pharmacorésistante?

La tuberculose pharmacorésistante est une souche de tuberculose résistante à un ou plusieurs médicaments. Les traitements conventionnels s'avèrent inefficaces dans la gestion de ces souches de tuberculose.

Par exemple, la tuberculose résistante à de multiples médicaments sera invariablement résistante aux médicaments Isoniazide et Rifampine, deux médicaments antituberculeux utilisés couramment. Certaines souches de la tuberculose ayant émergé étaient résistantes à presque tous les médicaments antituberculeux. C'est ce qu'on appelle une tuberculose ultrarésistante aux médicaments.


La tuberculose constitue-t-elle un risque professionnel?

En milieu de travail, les employés peuvent contracter la tuberculose directement auprès d'une personne atteinte de la maladie active ou en inhalant de l'air contaminé par la bactérie. Bien que le risque de contracter la tuberculose soit plus élevé pour les travailleurs des établissements de soins de santé et des prisons, où des personnes atteintes de tuberculose peuvent être traitées ou détenues, tous les milieux de travail doivent connaître les modes de transmission de la maladie. Parmi les mesures de prévention générales figurent la sensibilisation des travailleurs à la tuberculose et l'encouragement des employés à consulter un médecin en présence de symptômes de la tuberculose.

Dans les emplois à haut risque, il est important de mettre en place un programme de lutte antituberculeuse. Un tel programme doit comprendre des politiques et des procédures visant :

  • l'identification rapide, l'isolement et le traitement des personnes atteintes de tuberculose infectieuse ou qui le sont potentiellement;
  • une maîtrise appropriée, grâce à, notamment, l'établissement de chambres d'isolement à pression négative et un programme de protection respiratoire;
  • l'adoption de pratiques de base et de mesures de précautions supplémentaires par le personnel.

Dans un établissement de soins de santé, les personnes infectées doivent être isolées dans des chambres privées. La chambre d'isolement, qui doit être sous pression négative, doit également être suffisamment ventilée pour diluer la concentration de contaminants présents dans la chambre. L'air de la chambre d'isolement doit être évacué directement à l'extérieur du bâtiment. On peut recourir à d'autres mesures de précaution supplémentaires, notamment la filtration à haute efficacité pour les particules de l'air (HEPA) ou l'irradiation germicide aux ultraviolets (IGUV).

Retourner au haut de la page

Dernière mise à jour du document le 31 mai 2012

Droit d'auteur ©1997-2014 Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail