Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Hépatite C

Qu'est-ce que l'hépatite C?

L'hépatite C est une maladie infectieuse du foie causée par le virus de l'hépatite C (VHC). L'infection par le VHC se produit lorsque le virus pénètre dans le sang et atteint le foie.

Il existe d'autres types d'hépatite virale, soit l'hépatite A, l'hépatite B, l'hépatite D et l'hépatite E. Ces maladies et les virus qui en sont la cause ne sont pas liés à l'hépatite C, même s'ils entraînent aussi des lésions du foie. Les hépatites virales dues à des virus autres que le VHC peuvent entraîner des symptômes différents et avoir différents modes de transmission, ce qui signifie que les mécanismes de propagation et les mesures de prévention de ces maladies ne sont pas les mêmes.


Au bout de combien de temps l'hépatite C apparaît-elle?

La période d'incubation (l'intervalle de temps entre le contact initial avec le virus et l'apparition de la maladie) de l'hépatite C dure habituellement de 6 à 7 semaines, mais peut varier entre 2 semaines et 6 mois. Toutes les personnes infectées par le VHC ne présenteront pas nécessairement de symptômes.


Quels sont les symptômes de l'hépatite C?

L'hépatite C peut se manifester de différentes façons, selon qu'elle devient une infection aiguë ou chronique. Pour environ 60 à 75 % des sujets, aucun symptôme ne sera ressenti (asymptomatique).

Parmi les symptômes de l'infection par le virus de l'hépatite C (s'il y en a) figurent de la fièvre, des nausées, des vomissements, une perte d'appétit, des douleurs à l'estomac, de la fatigue, des douleurs articulaires, une urine foncée, des selles de couleur pâle et un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse). Les symptômes durent de 2 à 12 semaines. Santé Canada estime que 60 à 70 % des personnes infectées par le VHC ne présentent des symptômes que lorsqu'elles ont déjà des lésions du foie.

Dans 75 % des cas, l'infection aiguë évolue vers une infection chronique. Environ 25 % des cas d'infection chronique se rétablissent par eux-mêmes (spontanément). Parmi les symptômes de l'infection chronique figurent des nausées, des démangeaisons, des malaises et des douleurs abdominales.


Quels tests peut-on effectuer en vue de déceler l'hépatite C?

Il existe deux principaux tests de détection de l'hépatite C : le test de détection des anticorps anti-hépatite C et la recherche de l'acide ribonucléique (ARN) du VHC. Le choix du test dépend du temps qui s'est écoulé depuis le contact soupçonné. Il pourrait être nécessaire d'effectuer les deux tests.


Comment l'hépatite C se transmet-elle?

Le virus de l'hépatite C se transmet principalement par l'exposition au sang.

L'hépatite C peut être contractée par l'intermédiaire d'aiguilles ou de matériel non stérilisé utilisé pour le perçage corporel, les tatouages ou l'acupuncture, l'exposition au sang dans le milieu de travail, une intervention dentaire ou médicale dans laquelle les mesures de prévention des infections étaient insuffisantes ou encore le partage d'articles de soins personnels avec une personne infectée, notamment les brosses à dents, les coupe-ongles, les rasoirs et les ciseaux. Le partage d'accessoires de consommation de drogues (aiguilles, cuillères, pipes, pailles, etc.) contaminés par du sang a également été associé à un risque de transmission. Le risque d'être infecté par le virus par une transfusion de sang est minime, mais tout de même possible. Tous les dons de sang sont soumis à un test de dépistage du VHC.

L'hépatite C peut être transmise entre partenaires sexuels. Elle peut aussi être transmise, quoique rarement, entre des personnes vivant sous le même toit, possiblement en raison du contact physique fréquent avec des coupures mineures ou des éruptions cutanées. Une mère infectée peut transmettre le VHC à son enfant lors de l'accouchement.

Aucune donnée probante n'indique que le VHC peut se transmettre par simple contact. Les éternuements, la toux, les baisers et les accolades n'entraînent pas de risque d'hépatite C. De plus, rien n'indique que le VHC pourrait se transmettre par la nourriture ou par l'eau.

Le VHC peut survivre sur les surfaces à l'extérieur du corps jusqu'à 3 semaines.


L'hépatite C est-elle très répandue?

Entre 2006 et 2015, le taux moyen d'infections à VHC déclarées était de 32,2 cas pour 100 000 habitants. L'Agence de la santé publique du Canada estime également que jusqu'à 245 987 Canadiens vivraient avec une infection à VHC chronique (2011), mais qu'environ 44 % d'entre eux ignorent qu'ils sont infectés.


Comment l'hépatite C peut-elle être traitée?

Lorsqu'un traitement est nécessaire, l'hépatite C est généralement traitée par des antiviraux à action directe. Santé Canada considère désormais l'hépatite C comme une maladie curable.


Quels sont les travailleurs les plus exposés à l'hépatite C?

Le risque de contracter l'hépatite C en milieu de travail augmente avec la fréquence de l'exposition au sang humain ou aux produits sanguins et avec les blessures par piqûres d'aiguilles. Règle générale, parmi les travailleurs qui courent le plus grand risque figurent les travailleurs de la santé, les dentistes, et les employés de laboratoire, qui sont souvent exposés à du sang humain et risquent de se piquer accidentellement avec des aiguilles.


Comment peut-on prévenir l'hépatite C en milieu de travail?

Il n'existe actuellement aucun vaccin contre l'hépatite C. Le risque d'hépatite C peut être réduit de manière importante par l'adoption de lignes directrices pour la prévention des infections adaptées à chaque milieu de travail.

Les mesures de prévention des infections constituent la première ligne de défense en vue de protéger les travailleurs contre l'hépatite C et les autres maladies transmissibles par le sang. Par conséquent, l'Agence de la santé publique du Canada recommande les pratiques courantes dans les milieux où il y a un risque d'exposition au sang ou à certains liquides organiques.

Il est possible de consulter les pratiques courantes dans les Réponses SST pour obtenir de plus amples renseignements.

Dernière mise à jour du document le 3 octobre 2017

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.