Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune



Qu'est-ce que les insectes piqueurs?

Les insectes piqueurs ont un dard (ou aiguillon) à l'extrémité postérieure de leur abdomen. Ce groupe d'insectes comprend les abeilles domestiques, les bourdons, les guêpes, les frelons, les guêpes jaunes et les fourmis. Cependant, un grand nombre de fourmis n'ont pas de dard. Parmi les espèces de fourmis qui ont un dard, notons les fourmis légionnaires, présentes dans le sud des États-Unis, et les fourmis moissonneuses, qui vivent dans le sud des États-Unis et l'Ouest canadien.

Le dard, relié à une glande à venin, consiste en un tube de ponte modifié (ovipositeur) : ce sont donc les insectes femelles qui piquent. En Amérique du Nord, les guêpes jaunes sont responsables d'environ 70 % des piqûres dont les humains sont victimes. Les guêpes jaunes sont souvent confondues avec des abeilles en raison de leur corps jaune et noir. La plupart des insectes piqueurs peuvent piquer plus d'une fois; les abeilles domestiques, qui possèdent un aiguillon barbelé, constituent une exception. Si une abeille domestique pique un humain, le dard et la glande à venin restent enfoncés dans la peau de la victime; ils se détachent du corps de l'abeille, qui meurt peu de temps après.


Où trouve-t-on ces insectes?

Bien que chaque espèce puisse avoir un site de nidification privilégié, n'importe quel endroit peut être fréquenté par des insectes piqueurs, notamment :

  • les arbres creux, les murs, les greniers, etc. (un trou minuscule indique habituellement l'entrée du nid);
  • les nids suspendus aux branches des arbres ou en porte-à-faux comme une corniche;
  • les arbustes, buissons, haies ou branches maîtresses des arbres;
  • les pneus en caoutchouc, les caisses, les boîtes et les véhicules abandonnés;
  • sous les arbrisseaux, les bûches, les tas de pierres et à d'autres endroits abrités;
  • les terriers de rongeurs ou autres trous dans le sol .

Veuillez noter que certains insectes font des trous dans les plafonds et les murs pour passer d'une pièce à l'autre, tandis que d'autres creusent des tunnels ou agrandissent le trou pour leur nid dans le bois ou la terre.

Pour empêcher ces insectes piqueurs de s'établir dans un immeuble ou une autre structure, veuillez calfeutrer les trous et les points d'entrée et couvrir les prises d'air de ventilation.

À ÉVITER

  • Ne pas tenter d'enlever soi-même un nid ou une ruche. Chaque type d'insecte et de situation doit être traité différemment. Il est préférable de confier cette tâche à des exterminateurs professionnels.

Pourquoi doit-on se préoccuper des insectes piqueurs?

Il est important d'être prêt en cas de piqûre d'insecte, que ce soit au travail ou à la maison. La plupart des piqûres d'insectes n'ont qu'un effet passager (douleur, enflure et rougeur de la peau autour de la piqûre). Toutefois, les conséquences peuvent parfois être plus graves et même présenter un danger de mort, selon l'endroit où vous avez été piqué et les allergies dont vous souffrez.

Si vous êtes piqué au niveau de la gorge, vous pourriez faire de l'oedème (enflure causée par l'infiltration séreuse des tissus) autour de la piqûre et avoir de la difficulté à respirer.

N'oubliez pas : si vous êtes effrayé ou piqué par une abeille ou par une guêpe pendant que vous conduisez une voiture, que vous travaillez avec des outils électriques ou mécaniques ou que vous êtes sur une échelle, vous courez le risque de souffrir de bien plus qu'une piqûre!


Quels sont les risques pour la santé?

La plupart des personnes ressentent des effets localisés (p. ex. douleur, enflure, démangeaison et rougeur) autour de la piqûre. Si vous avalez accidentellement une guêpe ou une abeille (p. ex. en buvant dans une canette dans laquelle une guêpe est entrée), vous courez le risque de souffrir d'une piqûre douloureuse dans la bouche ou la gorge.

Chez certaines personnes, la piqûre d'insecte entraîne une enflure sur une plus grande surface cutanée, et non seulement au site de la piqûre. Elles peuvent faire de l'urticaire mais ne présenter aucun effet systémique (c.-à-d. qui affecte l'organisme ailleurs qu'à proximité de la piqûre, notamment la respiration et la circulation sanguine). On est alors en présence d'une réaction allergique légère, qui peut durer quelques jours. La piqûre peut être douloureuse et causer de l'inconfort, mais il faut éviter de la gratter, sans quoi on risque de causer une lésion de la peau pouvant mener à une infection.

Dans de rares cas, une piqûre entraîne une réaction allergique grave. Cette situation est dangereuse et peut causer l'état de choc anaphylactique. Les symptômes suivants du choc anaphylactique peuvent apparaître immédiatement (en quelques minutes) ou dans la demi-heure qui suit la piqûre :

  • urticaire, démangeaison et enflure ailleurs qu'au site de la piqûre;
  • yeux et paupières enflés;
  • respiration sifflante;
  • oppression thoracique et difficulté à respirer; voix enrouée ou enflure de la gorge;
  • étourdissement ou chute brutale de la tension artérielle;
  • état de choc;
  • évanouissement ou arrêt cardiaque.

Bien que la plupart des décès consécutifs à une piqûre d'insecte soient dus à des réactions allergiques graves, certains sont causés par la toxicité du venin de l'insecte. La moitié de ces décès surviennent dans les 30 minutes qui suivent la piqûre, et les trois quarts, dans les 45 minutes.

Cette réaction peut se produire la première fois que vous êtes piqué ou après plusieurs piqûres. Prêtez attention aux signes de réaction grave.

Si vous observez des signes de réaction, ou en cas de doute, appelez ou les services médicaux d'urgence (p. ex. 911) sur-le-champ ou demandez à un collègue de le faire. Demandez de l'aide médicale si la piqûre se trouve près des yeux, du nez ou de la gorge.

Si vous avez déjà fait une réaction allergique grave à une piqûre d'insecte, vous présenterez probablement une réaction similaire ou plus grave si vous êtes piqué de nouveau. Les médecins peuvent prescrire une trousse de soins pour piqûre d'abeille (solution d'épinéphrine en seringue auto-injectable) aux personnes allergiques afin qu'elles aient le médicament à portée de la main en tout temps. Les personnes hypersensibles aux piqûres devraient porter un bracelet d'alerte médicale, de manière que les premiers intervenants puissent leur prodiguer rapidement les soins appropriés en cas d'évanouissement.

Les personnes piquées à plusieurs reprises (p. ex. en se sauvant d'un essaim ou d'un nid) souffrent parfois de problèmes de santé graves. La mort peut s'ensuivre, bien que cela soit rare. Si vous avez subi de nombreuses piqûres à la fois, parlez-en à votre médecin. Il est possible qu'on doive surveiller votre état de santé au cours des jours ou des semaines qui suivent.

Si un employé est allergique aux piqûres d'insectes, l'employeur devrait en être informé, surtout si l'employé travaille en plein air. Les collègues de cet employé devraient recevoir une formation en secourisme d'urgence, connaître les premiers signes d'une réaction grave et savoir comment utiliser une trousse de soins pour piqûre d'abeille.

Ayez toujours un téléphone cellulaire en votre possession au cas où vous auriez besoin de soins médicaux d'urgence.


Quelles précautions peut-on prendre?

La meilleure manière de prévenir les piqûres est d'éviter les insectes. Quittez les lieux si possible. Les essaims finissent généralement par s'en aller au bout de quelques jours.

Veuillez noter que les produits insectifuges n'affectent pas les insectes piqueurs. Pour ne pas se faire piquer, il faut connaître et éviter les insectes.

Avant de travailler :

  • Regardez aux alentours. Vérifiez s'il y a des signes de la présence d'une ruche ou d'un nid. Si vous remarquez beaucoup d'insectes dans l'air, essayez de voir s'ils semblent sortir du même orifice ou du même endroit ou y pénétrer. Si c'est le cas, il s'agit problablement d'un nid ou d'une source de nourriture.
  • Portez une chemise à manches longues et des pantalons. Si vous devez absolument travailler à proximité d'abeilles ou de guêpes, portez un chapeau ressemblant à celui d'un apiculteur, avec un filet qui recouvre la tête, le cou et les épaules. À l'aide de ruban adhésif, fixez les jambes de votre pantalon à vos bas ou à vos bottes, et vos manches à vos gants. Vous pouvez également porter une couche supplémentaire de vêtements, puisque le dard des guêpes est assez long pour traverser une seule couche de vêtements.
  • Les outils électriques tels que les tondeuses à gazon, les coupe-herbes et les tronçonneuses peuvent agacer les insectes. Si vous utilisez un outil électrique, sachez qu'il risque de provoquer ou d'agacer les insectes qui peuvent, dans certains cas, se presser autour de vous.

Voici quelques conseils pour les personnes qui travaillent à proximité d'insectes piqueurs.

  • La plupart des abeilles et des guêpes ne piquent pas à moins d'être surprises ou attaquées. N'essayer pas d'écraser les insectes et ne faites pas de mouvements brusques. Il est préférable de laisser les insectes s'envoler d'eux-mêmes. Si nécessaire, éloignez-vous lentement ou soufflez doucement sur l'insecte. Il n'y a qu'une exception à cette règle : si vous entendez un bourdonnement intense après avoir dérangé un nid. Dans ce cas, protégez votre visage avec vos mains et sauvez-vous immédiatement.
  • Portez des vêtements clairs (p. ex. kaki, beige ou bleu). Évitez de porter des vêtements très colorés, à motifs ou de couleur foncée.
  • Si vous avez les cheveux longs, attachez-les pour éviter que des abeilles et des guêpes ne s'y empêtrent. Faites attention lorsque vous secouez des vêtements ou des serviettes; des insectes pourraient s'être glissés dans les plis.
  • Si vous trouvez une abeille ou une guêpe dans votre voiture, prenez un linge ou un drap épais et recouvrez-en l'insecte avant que celui-ci ne s'effraie. Ensuite, faites prudemment sortir l'insecte par une fenêtre.

À ÉVITER

  • Ne pas utiliser de parfums, d'eau de Cologne, de savons parfumés ni de poudres, car ces produits dégagent des odeurs attirantes
  • Ne pas marcher pas pieds nus ni porter de sandales, surtout dans les endroits où il y a du trèfle ou d'autres plantes à fleurs qui attirent les abeilles.

Que peut-on faire d'autre?

La gestion des sources de nourriture à l'extérieur est très importante. Certains insectes tels que les guêpes jaunes recherchent différents types de nourriture selon le moment de l'année. Par exemple, au printemps, les guêpes jaunes, ayant besoin de davantage de protéines pour les nouvelles larves, peuvent être plus attirées par d'autres insectes, mais aussi par la viande et la nourriture pour animaux domestiques. À la fin de l'été, elles s'intéressent davantage aux aliments sucrés comme les fruits, les bonbons et les boissons gazeuses.

  • Vider et nettoyer les poubelles régulièrement. Mettre un couvercle hermétique sur les poubelles.
  • Si l'endroit est fréquenté par beaucoup de personnes durant le jour (p. ex. parc d'attractions, foire, événement sportif), vider les poubelles et les bennes à déchets le matin.
  • Lorsque les déchets ont des propriétés « attirantes » (p. ex. canettes de boisson gazeuse, emballages de bonbon), vider les poubelles plusieurs fois par jour.
  • Veiller à ce que les aires de restauration se trouvent loin des foules.
  • Nettoyer régulièrement les machines distributrices de boissons.
  • Entourer de moustiquaires les comptoirs d'alimentation, si possible.
  • Placer les poubelles loin des fenêtres de service.
  • Réduire au minimum le temps d'exposition de la nourriture à l'air en la gardant dans des contenants étanches. Jeter les miettes et laver la vaisselle aussitôt que possible.
  • Servir les boissons sucrées dans des contenants munis d'un couvercle et d'une paille. Les guêpes se glissent souvent dans les canettes ouvertes, avec comme résultat qu'elles peuvent être « bues » accidentellement. Si aucun couvercle n'est disponible, recouvrir l'ouverture du contenant avec sa pouce.
  • S'il y a des arbres à fruits dans les environs, ramasser tout fruit tombé.
  • Garder la nourriture des animaux domestiques à l'intérieur.

Que doit-on faire en cas de piqûre?

Comme les guêpes et les frelons ne perdent pas leur dard après la piqûre, ils peuvent piquer plus d'une fois. Les abeilles domestiques, elles, ne peuvent piquer qu'une fois, car leur dard (ainsi que leur glande à venin et d'autres parties) reste enfoncé dans la peau après la piqûre.

Si le dard est enfoncé dans la peau, il faut l'enlever immédiatement, car le venin peut encore être injecté dans l'organisme jusqu'à une minute après le détachement du dard.

Essayez de retirer le dard en grattant de côté avec vos ongles ou une carte rigide (p. ex. carte de crédit) ou en utilisant une pince. Il est possible qu'une pince soit nécessaire si la glande à venin se détache, laissant le dard dans la peau. Il a été démontré que la vitesse à laquelle le dard est enlevé est plus importante que la méthode employée.

Toutes les piqûres sont douloureuses. Une réaction normale (ou localisée) au venin peut comprendre la rougeur de la peau, de l'enflure, une forte démangeaison (prurit) ainsi qu'une douleur brûlante ou pénétrante. Plus longtemps le dard reste dans la peau, plus important sera l'effet du venin. L'application de glace (enveloppée dans une serviette de manière à ne pas geler la peau) et/ou de crème anti-démangeaison et l'administration de comprimés antihistaminiques peuvent aider à réduire les effets de la piqûre.

Retourner au haut de la page

Dernière mise à jour du document le 14 juillet 2005

Droit d'auteur ©1997-2014 Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail